DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violences interpalestiniennes meurtrières

Vous lisez:

Violences interpalestiniennes meurtrières

Taille du texte Aa Aa

C’est dans cette maison qu’ont été tués le chef des Brigades Ezzedine al-Qassam pour le nord de la Cisjordanie, son adjoint et trois policiers de l’Autorité palestinienne. Ce dimanche matin, les forces de l’ordre palestiniennes ont voulu procéder à l’arrestation d’un reponsable de la branche armée du Hamas, mais la situation a rapidement tourné au carnage. Le propiétaire de la maison a aussi été tué. La fusillade s’est déroulée à Qalqilya. Les funérailles des policiers ont été l’occasion de rassemblement de tristesse, de consternation et de colère contre le Hamas.

L’Autorité palestinienne justifie son action par “le devoir d’imposer la loi et la sécurité dans les territoires palestiniens”. Trois jours après la rencontre de Mahmoud Abbas avec Barack Obama à la Maison Blanche, le message de Washington sur la sécurité semble être passé. Les brigades al-Qassam ont averti l’Autorité palestinienne qu’elle devait s’attendre à une réponse de la “résistance”. Le Hamas a condamné “ce crime abject commis pour le compte des sionistes”. Dans la bande de Gaza, à Khan Younés, des milliers de partisans du Hamas ont manifesté en insultant le président de l’Autorité palestinienne.