DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : sauvetage d'Opel et division au sein du gouvernement

Vous lisez:

Allemagne : sauvetage d'Opel et division au sein du gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Le sauvetage du constructeur Opel a créé des divisions au sein du gouvernement de coalition. Berlin a choisi ce week-end Magna, l‘équipementier canadien comme repreneur. Un choix qui n‘était pas du goût du ministre allemand de l’Economie Karl-Théodor zu Guttenberg. Il a offert sa démission. Guttenberg a estimé qu’il aurait été préférable de laisser Opel suivre General Motors dans la faillite. Il n’est pas le seul au sein de la CDU, parti d’Angela Merkel, à avoir fustiger l’accord qui prévoit un prêt-relais d’1,5 milliards d’euros accordés par l‘état alors que la chancelière et d’autres dirigeants de la CDU ont fermement soutenu les efforts de sauvetage. Les sociaux-démocrates qui partagent le pouvoir avec les conservateurs, eux, ont dénoncé l’intransigeance du ministre de l‘économie. A moins de 4 mois des législatives, l’enjeu est de taille.