DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

General Motors : la chute d'un symbole de l'industrie américaine

Vous lisez:

General Motors : la chute d'un symbole de l'industrie américaine

Taille du texte Aa Aa

L’heure a sonné pour le géant General Motors. Le premier constructeur automobile américain doit déposer son bilan devant le tribunal des faillites aujourd’hui à New York. Ce premier juin est la date butoir fixée par l’administration américaine pour présenter un plan viable, en échange de l’aide de l‘état. Une aide qui pourrait atteindre 60 milliards de dollars. L‘état fédéral prendrait 72,5 % du capital du constructeur. Une page de l’histoire se tourne pour General Motors. C’est la consternation dans le secteur.

Le bilan de l’ancien numéro un mondial de l’automobile devrait être déposé avant l’ouverture des marchés. Le président américain Barack Obama devrait annoncer lui-même aujourd’hui les mesures de son administration pour General Motors. 54% des créanciers obligataires du constructeur ont approuvé le plan de restructuration du Trésor, selon leur porte-parole. Ils avaient jusqu‘à samedi pour le faire. Ce plan vise à créer un nouveau groupe délesté des activités qui causent des pertes.