DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les travaillistes britanniques dos au mur à trois jours des européennes

Vous lisez:

Les travaillistes britanniques dos au mur à trois jours des européennes

Taille du texte Aa Aa

Une réforme radicale du système politique, rien de moins, c’est ce que propose Gordon Brown au Royaume Uni, en plein scandale des notes de frais des parlementaires.

Si le Premier ministre n’a pas l’intention de démissionner, il a dit vouloir mettre en place un code de conduite des hommes politiques. A trois jours des élections européennes et locales – en Grande-Bretagne, le scrutin a lieu jeudi – le mécontentement des électeurs affole les travaillistes. Selon des infos de la presse britannique, Alistair Darling pourrait bientôt faire sa valise… La réputation du ministre des Finances a en effet été écornée par le scandale. Les Lib-Dems, emmenés par Nick Clegg, attendent leur heure : “Le Premier ministre parle de réforme, très bien, le problème c’est qu’il a eu douze ans pour changer les choses, et les gens aujourd’hui ne croient plus que Brown est l’homme du changement. Cameron et Brown dirigent des vieux partis qui ne veulent pas vraiment réformer”. Selon un sondage publié ce dimanche, 17% seulement des électeurs ont l’intention de voter pour les Travaillistes aux européennes, contre 29% pour les Conservateurs et 20% pour les Libéraux-démocrates.