DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un avion d'Air France s'abîme dans l'Océan Atlantique : 228 morts

Vous lisez:

Un avion d'Air France s'abîme dans l'Océan Atlantique : 228 morts

Taille du texte Aa Aa

C’est le plus grave accident aérien survenu dans le monde depuis 2003. Deux cent vingt-huit personnes ont très certainement trouvé la mort la nuit dernière dans le crash d’un Airbus A330 de la compagnie Air France. Elles étaient parties dimanche soir de Rio-de-Janeiro (Brésil) et devaient rejoindre Paris (France) lundi matin.

On est sans nouvelles de l’appareil et, à l’aéroport français Roissy-Charles de Gaulle, les autorités jugent qu’il n’y a “aucun espoir” de retrouver des survivants parmi les 216 passagers et 12 membres d‘équipage. La liste n’a pas été publiée mais plusieurs sources expliquent que les victimes sont pour l’essentiel des Brésiliens. Il y a aussi, notamment, entre 40 et 60 Français, 25 Allemands, des Danois, des Italiens, des Marocains et des Libanais. L’avion a brutalement disparu des écrans de contrôle, tout contact devenant alors impossible avec l‘équipage. L’appareil avait subi sa dernière visite d’entretien il y a un mois et demi, le 16 avril, précise la compagnie. “Le plus vraisemblable est qu’il a été foudroyé” au-dessus de l’Océan Atlantique, a déclaré le directeur de la communication d’Air France, François Brousse. Le directeur général de la compagnie, Pierre-Henri Gourgeon, a quant à lui relaté le fil des événements de la nuit. “A 3h30, heure de Paris, on enregistre le dernier contact de l‘équipage avec le contrôle aérien brésilien, a-t-il détaillé. Un peu plus tard, l’avion, vers 4h, entre dans une zone de fortes turbulences et d’orages. Quinze minutes plus tard vers 4h15, un certain nombre de messages automatiques de maintenance sont émis par l’appareil pour indiquer la défaillance de plusieurs composants.” La foudre aurait ainsi provoqué des problèmes techniques, lesquels ont entraîné la chute de l’appareil.