DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les autorités russes se félicitent de la solution trouvée pour la reprise d'Opel

Vous lisez:

Les autorités russes se félicitent de la solution trouvée pour la reprise d'Opel

Taille du texte Aa Aa

La marque allemande va être détenue par le groupe canadien Magna, associé à la principale banque de Russie, la Sberbank. Il y a aussi la participation du constructeur Gaz, également russe.

Cela devrait permettre de restructurer le secteur de l’automobile, actuellement mal en point. Le Premier ministre Vladimir Poutine en avait fait une de ses priorités. D’où sa satisfaction : “Le gouvernement russe a l’ambition de développer l’industrie automobile, rappelle-t-il. Et l’accord qui a été conclu autour d’Opel entre parfaitement dans le cadre de notre stratégie en faveur de l’industrie automobile.” Pour sa part, le directeur de la Sberbank s’est réjoui du fait que la Russie puisse ainsi accueillir “une des entreprises automobiles européennes les plus modernes, à un prix très intéressant”. Reste maintenant à vendre les modèles de la marque Opel en Russie. Actuellement, il ne s’en écoule que 3%. En tout cas, plusieurs observateurs analysent le choix allemand de préférer, pour Opel, une solution russo-canadienne plutôt qu’une solution italienne à travers Fiat. Pour ces experts, cela confirme une nouvelle ère de relation entre Berlin et Moscou.