DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pontiac, la fin d'un mythe

Vous lisez:

Pontiac, la fin d'un mythe

Taille du texte Aa Aa

Pontiac, dans le Michigan. La petite ville de 66 000 habitants a donné son nom en 1926 à la célèbre marque de voiture de sport de General Motors. Mais tout cela, c’est du passé. L’usine va fermer à Pontiac, et la marque disparaitre avec la faillite de GM.

La pizzeria de Nick Mansour a déjà perdu 50 à 60% de son chiffre d’affaires : “Vous savez les vieux disent que quand GM éternue, les Etats-Unis prennent froid. C’est vrai, on ne peut pas le nier, surtout à Pontiac. On le sent quand ça va mal. C’est comme un nuage dans le ciel, vous ne voyez pas le soleil, vous sentez qu’il ne fait pas beau.” A Pontiac, les rues sont presque vides, et la plupart des commerces ont baissé leur rideau. L‘économie ici n‘était déjà pas florissante.13% de chômage, et Carla dit que le Michigan s’attend à 20, 25% : “Si vous vous promenez dans les rues, on dirait que la ville est endormie, et je suis sûre qu’après ça ce sera un coma définitif.” “ Je suis sur le point de pleurer parce que j’ai travaillé longtemps ici, rajoute Harold, retraité de l’usine. Quand je pense à la fermeture, je pense à tous les amis que j’avais, tous ceux que je connais, c’est dur.” D’ici octobre, l’usine sera fermée, et ses 1100 ouvriers au chômage. Au temps de sa splendeur, la Pontiac était une voiture qui symbolisait la jeunesse et la vitalité…