DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Chine verouille les commemorations de la repression de la place Tiananmen

Vous lisez:

La Chine verouille les commemorations de la repression de la place Tiananmen

Taille du texte Aa Aa

Place Tiananmen, à Pékin. Chacun vaque à ses occupations. La journée pourraît être ordinaire, mais la présence renforcée des policiers trahit la nature particulière de ce jour. C’est le seul signe visible qu’il y a 20 ans, le mouvement démocratique était réprimé dans le sang.

L‘événement est commémoré un peu partout à travers le monde. Pas en Chine. L’Etat est passé maître dans l’art de verrouiller tout ce qui se rapporte à la répression de la place Tiananmen, internet et les médias compris. Résultat, personne ne semble intéressé par le sujet : “L’histoire c’est l’histoire, là nous sommes dans le présent, commente un Pékinois. Nous voulons regarder vers l’avenir, pas réfléchir au passé. L’avenir jugera ce qu’il y a eu dans le passé. Ce n’est pas maintenant qu’il faut y penser”. “Pour commencer, je dois dire que je ne sais pas grand chose de l’histoire et des événements qui se sont passés il y a 20 ans. J’en sais un minimum. Mais pour moi c’est le présent qui compte”, renchérit une jeune femme. Le Printemps de Pékin, c’est pourtant des centaines d’ouvriers et d‘étudiants massacrés par l’armée, et selon l’ONG Dui Hua, une trentaine d’activistes toujours en prison aujourd’hui.