DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Silence en Chine sur l'anniversaire de Tiananmen

Vous lisez:

Silence en Chine sur l'anniversaire de Tiananmen

Taille du texte Aa Aa

Le monde entier en parle, mais en Chine, c’est le black-out autour de l’anniversaire de Tiananmen : dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, des centaines d’ouvriers et d‘étudiants étaient tués par l’armée. 20 ans plus tard, l’armée est toujours là. En force dans les rues de Pékin, et autour de la place. Histoire de dissuader ceux qui voudraient commémorer le massacre.

“Les Chinois ordinaires ne sont pas concernés par les évènements du 4 juin aujourd’hui, reconnait une habitante de la capitale. Nous sommes plus intéressés par une vie stable.” Pour preuve, une grande majorité de Chinois ne connait même pas cet épisode. Pour cet opposant au régime, l‘évènement n’a pas eu l’effet escompté par les manifestants : “Le gouvernement s’est renforcé en 20 ans, mais le pouvoir des citoyens n’a pas grandit, remarque Li Baiguang. Comment alors construire la démocratie ? Depuis l’intérieur, il faut bâtir des règles, protéger les droits des citoyens, et utiliser la loi pour dompter le gouvernement.” Si des manifestations sont prévues à travers le monde pour commémorer le massacre, Pékin a censuré les informations sur la répression, internet est bloqué et les programmes des télévisions étrangères sont filtrés.