DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande-Bretagne: la débandade au parti travailliste à l'heure des élections européennes et locales

Vous lisez:

Grande-Bretagne: la débandade au parti travailliste à l'heure des élections européennes et locales

Taille du texte Aa Aa

Un autre ministre mis en cause dans le scandale des notes de frais a annoncé sa démission hier, et des députés du Labour se rebellent contre le chef du gouvernement Gordon Brown. Exaspérés, les électeurs pourraient infliger un revers historique au parti au pouvoir qui donne l’image ces derniers jours d‘être en plein désarroi.

Ainsi, Hazel Blears, la ministre des Communautés et des Collectivités locales a indiqué hier qu’elle démissionnait après que trois autres ministres ont confirmé aux médias qu’ils étaient sur le départ.

Et selon la presse, une fronde au Labour prend de l’ampleur. Un texte réclamant la démission de Gordon Brown circulerait dans les rangs des députés travaillistes. Il aurait recueilli au moins 50 signatures.

L’opposition conservatrice a réclamé une nouvelle fois à Gordon Brown des élections anticipées. Mais le premier ministre britannique a répété son intention de se maintenir au pouvoir, tout en reconnaissant que “les Britanniques étaient en colère et que les dernières semaines avaient été difficiles pour tous les députés”. Un large remaniement ministériel est attendu après les élections.

Le scandale sur le défraiement abusif des ministres et députés met en cause les élus de tous bords, mais les sondages montrent que le Labour est le plus touché.