DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le discours de la réconciliation

Vous lisez:

Le discours de la réconciliation

Taille du texte Aa Aa

Repartir du bon pied: c’est ce que Barack Obama est venu proposer au monde musulman en Egypte. Dans un discours dit de réconciliation prononcé dans l’enceinte de l’université du Caire, devant 3000 personnes triées sur le volet, le président américain a insisté sur le fait que le Etats-Unis n‘étaient pas en guerre contre l’Islam mais contre l’extrêmisme.

“J’ai connu l’islam sur trois continents avant de venir ici, dans la région qui fut son berceau. Cette expérience nourrit ma conviction que le partenariat entre les Etats-Unis et l’islam doit être basé sur ce qu’est l’islam et non sur ce qu’il n’est pas. Il est de ma responsabilité, en tant que président des Etats-Unis, de combattre les stéréotypes négatifs de l’islam, partout où ils ressurgissent.”

Concernant le conflit israélo-palestinien, Barack Obama s’est par ailleurs de nouveau prononcé en faveur de la création d’un Etat palestinien. “La seule solution est de faire coïncider les aspirations des deux camps avec la création de deux Etats, où Israéliens et Palestiniens vivront en paix et en sécurité. “C’est dans l’intérêt d’Israël, des Palestiniens, des Etats-Unis et du monde.” Ovation pour Barack Obama. Ce discours dit de réconciliation a vocation à tourner la page de l‘ère Bush et ses pratiques en Irak et à Guantanamo étaient révolues.