DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Percée de l'extrême-droite néerlandaise

Vous lisez:

Percée de l'extrême-droite néerlandaise

Taille du texte Aa Aa

L’extrême-droite néerlandaise devrait faire son entrée au Parlement européen. A en croire les premières estimations, réalisées après la fermeture des bureaux de vote, le Parti pour la liberté obtiendrait 15,3% des voix aux Pays-Bas. Il arriverait ainsi en seconde position derrière les chrétiens-démocrates au pouvoir mais devant les travaillistes, les autres partenaires de la coalition gouvernementale.

Le taux de participation à l‘élection européenne se situerait autour des 40%. C’est un peu plus qu’il y a cinq ans. Pour le parti anti-européen et islamophobe de Geert Wilders, l’objectif est atteint. Il décrocherait quatre sièges d’eurodéputés sur les 25 qui reviennent aux Pays-Bas. Le PVV propose la suppression pure et simple du Parlement européen et a axé sa campagne contre une future adhésion de la Turquie à l’Union. Pour les travaillistes, c’est un camouflet. Avec 13,9% des suffrages, ils perdraient trois des sept eurodéputés qu’ils avaient à Strasbourg dans le Parlement sortant. Avec un peu plus de 19% des suffrages, les chrétiens démocrates du Premier ministre Jan-Peter Balkenende en garderaient, eux, 5 sur les 7 dont ils disposaient. Mais pour connaître les résultats définitifs, il faudra attendre le 11 juin. Ils seront alors publiés après vérification du Conseil électoral.