DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vol 447: des familles brésiliennes pourraient saisir la justice

Vous lisez:

Vol 447: des familles brésiliennes pourraient saisir la justice

Taille du texte Aa Aa

Après la France, c’est au tour du Brésil d’organiser une cérémonie religieuse oecuménique en hommage aux victimes du vol 447 d’Air France. Elle aura lieu à Rio de Janeiro dans la matinée. Parmi les 228 personnes qui étaient à bord de l’appareil qui a disparu lundi, 59 sont Brésiliens. Plusieurs familles menacent de poursuivre en justice la compagnie aérienne française si on les empêche de suivre les opérations de secours depuis Recife dans le nord du Brésil.

C’est à Recife qu’a été mis sur pied un dispositif spécial pour recevoir les premiers corps qui pourraient être retrouvés en mer. Hier, un radar brésilien a repéré des débris de l’Airbus d’Air France éparpillés sur plus de 90km dans l’Atlantique.

En France, au Bureau d’enquêtes et d’analyses, on minimise l’importance des hypothèses et des boîtes noires. “Même si elles (les boîtes noires) étaient retrouvées, je n’ai pas la certitude qu’elles contiendront les informations utiles à l’enquête, soulignait hier le directeur du BEA.(…) Je préfère ne pas parler d’hypothèse, ne pas évoquer d’hypothèse. Nous partons de faits. Il s’agit d’expliquer ces faits, les rassembler et de voir à partir de là quelle construction cohérente on peut établir”.

Pointant du doigt la présence de carburant à la surface de l’océan, le Brésil a écarté l’hypothèse d’une explosion de l’appareil en plein vol. Air France a révélé hier avoir reçu le 27 mai une alerte à la bombe sur un des ses vols en partance de Buenos Aires.