DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande-Bretagne : les travaillistes divisés, les conservateurs opportunistes

Vous lisez:

Grande-Bretagne : les travaillistes divisés, les conservateurs opportunistes

Taille du texte Aa Aa

Ce soir, la secrétaire d’Etat à l’Europe devenait le huitième membre du gouvernement de Gordon Brown à démissionner. Et ce après Geoff Hoon, aux transports qui venait d’emboîter le pas à son collègue de la Défense, John Hutton. La veille, il s’agissait du ministre du Travail et des retraites, James Purnell, qui dans les journaux aujourd’hui appelait même Gordon Brown à démissionner pour le bien des travaillistes.

Mais pour le chef de la diplomatie britannique, David Miliband, il est dans l‘întérêt du Labour de faire corps autour de Gordon Brown: “Je pense que la Grande-Bretagne a plus que jamais besoin d’un gouvernement fort et progressiste, et je crois que cette responsabilité incombe au Premier ministre et à nous tous, aussi bien au niveau national que sur la scène internationale,” a-t-il estimé. Le scandale des notes de frais devrait coûter de nombreux sièges au Labour aux élections locales partielles d’hier. Le leader conservateur David Cameron en a profité pour appeler à des élections générales anticipées: “Le gouvernement est en plein chaos, nous méritons vraiment mieux que ça, tout appelle des élections législatives, que ce soit la crise politique, le manque d’autorité du Premier ministre, l’effondrement de son gouvernement, ou le besoin d’un nouveau départ.” Des élections également appelées de leurs voeux par les Libéraux-démocrates. Les prochaines législatives sont prévues pour juin 2010 au plus tard. Gordon Brown semble bien décidé à conserver le pouvoir jusque-là.