DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pays-Bas : la percée de l'extrême-droite confirmée

Vous lisez:

Pays-Bas : la percée de l'extrême-droite confirmée

Taille du texte Aa Aa

C’est le visage de Geert Wilders que l’on retiendra de l‘élection européenne au Pays-Bas. Geert Wilders, chef de l’extrême-droite, fera entrer son Parti pour la liberté au Parlement européen. Après dépouillement de 99,7% des bulletins, le PVV, parti islamophobe et anti-européen, obtient 17% des suffrages et quatre sièges. Seul le parti chrétien-démocrate au pouvoir le devance, et la répartition des 25 sièges réservés aux Pays-Bas demeure fragmentée entre huit formations politiques.

Le Premier ministre Jan Peter Belkenende et ses alliés travaillistes sont saufs, jusqu’aux législatives de 2011. Si le gouvernement doit rendre des comptes, c’est à Bruxelles. La Commission dénonce la publication anticipée des résultats : “Nous allons demander des clarifications aux autorités des Pays-Bas sur le déroulement des événements d’hier soir. Et à la lumière de ces informations, nous allons vérifier s’il y a eu violation de la législation communautaire”, a expliqué un porte-parole. Les règles communes imposent en effet aux vingt sept Etats membres d’attendre la fermeture des derniers bureaux de vote pour publier tout résultat officiel. Ce sera dimanche à 22h.