DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

GB : Brown refuse de se laisser emporter par la tempête politique

Vous lisez:

GB : Brown refuse de se laisser emporter par la tempête politique

Taille du texte Aa Aa

Dure journée ce vendredi pour Gordon Brown : le Premier ministre britannique a essuyé de nouvelles défections dans son gouvernement, et son parti travailliste semble largement battu dans les urnes.

Pour autant Gordon Brown a dit qu’il restait en place. Pour faire face à cette situation de crise, il a juste procédé à un remaniement, annoncé en fin d’après-midi. “Si je ne pensais pas être la bonne personne pour diriger la bonne équipe, alors je ne serai pas là devant vous, s’est-il justifié. J’ai choisi des ministres pour qui le plus important, c’est de servir l’Etat avant toute chose.” Gordon Brown a donc choisi de ne pas écouter les appels à la démission lancés par plusieurs de ses ministres, eux même démissionnaires. Depuis le début de la semaine, ils sont une dizaine à avoir jeté l‘éponge. Cela s’ajoute au scandale des notes de frais des députés, qui plombe la vie politique depuis des semaines. Les conservateurs, eux, exigent des élections anticipées. “Tout indique que nous allons vers des élections générales, a ainsi affirmé David Cameron. Il y a déjà l’image que donne ce gouvernement faible et divisé. Il y a le besoin de nouveautés. Il y a une nécessité de demander aux électeurs leur avis face au scandale politique et aux mauvais agissements des députés.” En tout cas, le scrutin local de ce jeudi indique que les conservateurs ont le vent en poupe, puisqu’ils seraient largement en tête devant les libéraux démocrates. Les Travaillistes ne seraient que troisième. Les résultats des européennes ne seront connus que dimanche, mais ils devraient confirmer cette tendance… Ce qui n’est pas de bonne augure pour les travaillistes en vue des législatives, prévues théoriquement au plus tard dans un an.