DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives cruciales dimanche au Liban

Vous lisez:

Législatives cruciales dimanche au Liban

Taille du texte Aa Aa

Les Libanais se préparent à voter : élections législatives ce dimanche. Un scrutin crucial pour ce pays longtemps déchiré.

128 sièges à pourvoir, pour représenter, pendant quatre ans, toutes les composantes politiques et religieuses de la société. Deux grands blocs se dégagent : l’actuelle majorité, sunnite, avec des alliés chrétiens et druzes. En face, l’opposition chiite, rejoint par certains chrétiens maronites. Chef de file de cette opposition, le Hezbollah, soutenu par la Syrie et l’Iran. Le Hezbollah est en passe de s’imposer, au grand dam des partenaires occidentaux du Liban. Mais Sheikh Naim Kassem, député du mouvement chiite explique que des ambassadeurs, notamment européens, ont déjà pris contact avec le Hezbollah, et qu’en cas de victoire du parti chiite, “ils n’auront pas d’attitude hostile”. Pour autant, les Américains ont déjà prévenu qu’ils suspendraient leur aide militaire, en cas de percée du Hezbollah. Longtemps sous la tutelle de la Syrie, de nombreux Libanais aspirent aujourd’hui à une plus grande indépendance. Et certains pensent y parvenir grâce à Saad Hariri, leader de l’actuelle majorité anti-syrienne. Fils de l’ancien Premier ministre assassiné en 2005, Saad Hariri dirige le Courant du Futur. “On essaye de faire bonne figure, et je pense qu’on va gagner, dit-il. Le Liban sera ainsi stable et prospère, en dépit de la crise économique mondiale. Le Liban s’en sortira bien.” Le pays connaît actuellement un calme relatif, mais certains redoutent d‘éventuelles tensions à l’annonce des résultats, lundi. Des résultats qui – selon les observateurs- pourraient être très serrés. Pour prévenir toute flambée de violence, près de 30 000 soldats et policiers ont été déployés.