DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Benelux : forte poussée de l'extrême-droite aux Pays-Bas

Vous lisez:

Benelux : forte poussée de l'extrême-droite aux Pays-Bas

Taille du texte Aa Aa

Le Parti pour la liberté (PVV) du député d’extrème-droite Geert Wilders a obtenu 17% des voix jeudi. Pour sa première participation aux élections européennes, il obtient quatre sièges à Strasbourg. Il devient aussi la deuxième formation politique du pays. Le parti chrétien-démocrate du Premier ministre Jan Peter Balkenende reste la première formation du pays malgré une perte de 4,5 points à 19,9%. Il aura cinq des 25 sièges attribués aux eurodéputés néerlandais contre 7 auparavant.
Sérieux revers pour son allié gouvernemental, le parti travailliste PvdA. Il perd plus de 11 points à 12,1% contre 23,6% en 2004 et passe de 7 à 3
sièges au Parlement européen. Le taux de participation est en légère baisse par rapport à 2004, 36,5% contre 39,2%.
 
En Belgique, victoires des chrétiens-démocrates flamands. Avec 23,64% des voix en Flandre, le CDV conserve 3 des 4 sièges qu’il avait conquis en 2004. Le PS chute de 6 points avec 29,20% des suffrages dans les régions francophones et obtient aussi 3 sièges. Avec 20,20% des voix, les libéraux flamands du VLD sauvent leurs 3 sièges. Le parti socialiste flamand stagne avec 13,26% et garde deux sièges. A noter le net recul des indépendantistes flamands d’extrême droite. Le Vlaams Belang ne remportent que deux sièges avec 15,98% des voix.
 
Côté francophone, les libéraux du Mouvement réformateur avec 25,92% gardent deux de leurs trois sièges. Le parti Ecolo obtient deux sièges au lieu d’un, grâce à un bond de 13 points par rapport aux 9,84% de 2004. Le Centre démocrate humaniste (CDH), avec 13,37% des suffrages
en zone francophone gagne deux sièges.