DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Belgique, les élections régionales ont davantage intéressé que les européennes

Vous lisez:

En Belgique, les élections régionales ont davantage intéressé que les européennes

Taille du texte Aa Aa

Les européennes y sont couplées à des régionales. Des élections qui peuvent s’avérer décisives pour l’avenir du royaume.

Le Premier ministre chrétien-démocrate Herman van Rompuy a accompli son devoir de citoyen. A l’issue de ce scrutin, il pourrait être amené à remanier son gouvernement voire à provoquer des élections législatives anticipées cet automne. Les Belges ont renouvelé les assemblées des trois régions Flandre, Wallonie et Bruxelles et des trois communautés linguistiques. D’après des sondages sortis des urnes réalisés en Flandre, les chrétiens-démocrates seraient largement en tête. Les libéraux-démocrates de l’Open VLD arriveraient en deuxième position, suivis de l’extrême-droite du Vlams Belang et de la NVA, la Nouvelle Alliance flammande, un parti nationaliste. En Wallonie, cette fois, les socialistes emmenés par Elio di Rupo résisteraient plutôt mieux que prévu, malgré une série de scandales qui les ont éclaboussés durant la campagne. Ils seraient au coude-à-coude avec les libéraux du Mouvement réformateur, de Didier Reynders qui décrocheraient la première place d’une courte tête. A noter le bon score réalisé par les écologistes. Pendant la campagne, les tensions se sont avivées entre le Mouvement réformateur et le parti socialiste, tous deux partenaires de la fragile coalition d’Herman van Rompuy.