DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Extrême droite : pour la première fois peut-être, un groupe parlementaire européen

Vous lisez:

Extrême droite : pour la première fois peut-être, un groupe parlementaire européen

Taille du texte Aa Aa

L’extrême-droite se renforce au parlement européen, et la formation d’un groupe semble pour la première fois envisageable.

Aux Pays-bas, le Parti pour la Liberté du démagogue anti-islamiste Geert Wilders a remporté 17% des suffrages et pourrait obtenir 4 sièges d’eurodéputés. Très populaires, ses slogans islamophobes sont repris par plusieurs autres partis européens. En Autriche, les deux formations d’extrême droite rassemblentt 17,5% des voix. La tête de liste du FPÖ, Andreas Mölzer, devrait sièger. Le FPÖ a obtenu le double de voix qu’en 2004 et deux sièges. L’eurosceptique parti de Hans-Peter Martin a remporté trois sièges. Le Parti National Britannique, dirigé par Nick Griffin, qui a effectué une percée sur le plan local et auquel seuls les Blancs peuvent adhérer, aura deux représentants dans l’enceinte européenne. C’est une première pour ce parti d’extrême droite, qui jusque-là n’avait aucun député ni à Bruxelles, ni même à Westminster. “La Hongrie appartient aux Hongrois”, c’est avec ce slogan que Jobbik a fait campagne, et ça a marché. Le parti, notamment très virulent envers les Roms, est devenu la troisième force politique de Hongrie avec 14% des suffrages. Il aura trois députés au PE. Quant au Parti de la Grande Roumanie, il fait son retour sur la scène européenne. Dirigée par Corneliu Vadim Tudor, la formation d’extrême-droite est en mesure d’envoyer trois représentants au Parlement européen. Amélioration des scores de l’extrême-droite également en Slovaquie, en Finlande et au Danemark.