DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La droite progresse partout en Europe, veut reconduire Barroso

Vous lisez:

La droite progresse partout en Europe, veut reconduire Barroso

Taille du texte Aa Aa

Vague bleue sur le parlement européen. Selon les résultats, toujours provisoires, des élections européennes, le Groupe du Parti populaire européen et des Démocrates européens est la première force de l’hémicycle européen avec 263 députés sur 736. (source  parlement européen )
 
La main-mise du PPE sur le parlement européen, une constante depuis 1999, est donc confirmée.
 
Joseph Daul, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, a déclaré ce matin que son parti avait “fait campagne sur un programme europen, alors que la gauche a fait campagne sur des critiques”.
 
Arrive en deuxième position le groupe socialiste avec 161 sièges, mais avec six points de moins en pourcentage qu’en 2004, c’est le grand perdant de ce scrutin 2009.
 
Les démocrates libéraux restent la troisième force politique avec 80 élus.
 
Grande satisfaction pour les verts et leurs alliés régionalistes, auteurs d’une percée historique, auparavant en cinquième position, ils arrivent quatrièmes avec 52 élus.
 
Ils devancent les souverainistes de l’Union pour l’Europe des Nations qui obtiennent 35 sièges. 
 
Arrivent ensuite la Gauche unitaire européenne avec 33 élus, et les eurosceptiques du groupe Indépendance-Démocratie, qui recueillent 19 sièges, le minimum requis pour un groupe politique européen.
 
Tout va désormais dépendre des groupes que décideront d’intégrer les nouveaux entrants au Parlement et des alliances qui se noueront dans les jours qui viennent.
 
Les indépendants, à savoir les députés pas assez nombreux pour former des groupes parlementaires, sont beaucoup plus nombreux avec cette nouvelle législature, ils obtiendraient près de 13% des voix contre 4% en 2004.
 
Reaction de Jose Manuel Barroso, président de la Commission européenne, issu de la droite portugaise, ce matin : “de manière générale, ces résultats montrent une victoire indéniable des partis et des candidats qui soutiennent le projet européen et qui veulent voir l’Union Européenne construire des réponses politiques à leurs soucis de tous les jours. A partir d’aujourd’hui, l’Europe se doit de montrer aux électeurs ce qu’elle peut leur apporter. Elle doit continuer à montrer la voie pour sortir de la crise économique et financière. Elle doit faire tout ce qu’elle peut pour soutenir les plus vulnérables de notre société, spécialement ceux qui font face au chômage”.