DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Liban opte pour le bloc soutenu par l'Occident, infligeant un revers au Hezbollah

Vous lisez:

Le Liban opte pour le bloc soutenu par l'Occident, infligeant un revers au Hezbollah

Taille du texte Aa Aa

Les Libanais ont voté comme jamais depuis 20 ans, participation record pour afficher leur volonté d’en finir avec 4 ans de bras de fer politique. Victorieuse de cette législative, la majorité sortante menée par Saad Hariri, et c’est sur la tombe de son père Rafik, l’ancien Premier ministre assassiné il y a 4 ans, que l’héritier politique a savouré sa victoire. L’alliance du 14 mars, qui tire son nom du mouvement qui a mis fin à l’occupation syrienne, a raflé 71 des 128 sièges du Parlement, contre 57 pour le Hezbollah et ses alliés.

“Peu importe qui a gagné, commentait un passant ce matin à Beyrouth, l’important, c’est que le Liban ait été le théâtre d’une élection démocratique transparente comme il n’en avait pas connu depuis longtemps.” “Nous espérons que les gagnants et les perdants travaillerons ensemble pour le Liban et pas les uns contre les autres,” ajoutait un autre.

Ce sont sans doute les voix des chrétiens, partagés entre le camp antisyrien et celui du Hezbollah, qui ont fait la différence. Après cette seconde victoire en 4 ans, Saad Hariri pourrait devenir cette fois Premier ministre, une fonction qu’il avait laissé en 2005 à Fouad Siniora