DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Poussée verte au parlement européen

Vous lisez:

Poussée verte au parlement européen

Taille du texte Aa Aa

“Pensez grand, votez vert”, le slogan de campagne des Verts, a fait mouche auprès des électeurs. Avec 51 sièges à Strasbourg, soit 7 % du nouveau parlement, le groupe écologiste est le seul, hormis l’extrême-droite, à gagner du terrain par rapport à 2004.

Ils ont su se maintenir en Allemagne, mais c’est en France que leur éclosion est impressionnante. Europe Ecologie, le parti de Daniel Cohn Bendit, arrive troisième avec 16,2 %, faisant jeu égal avec les socialistes. Avec l’autre formation verte, le vote écolo ressort à 20 %. Réactions : “D’un côté, je trouve dommage qu’un parti ne se base que sur l‘écologie, commentait une jeune femme dans les rues de Paris. Je pense que tous les partis devraient faire un peu d‘écologie. Mais du coup, ça montre l’intérêt de tout le monde pour l‘écologie.” Un autre passant affirmait : “le très bon score d’Europe Ecologie donne un tout petit peu d’espoir pour une véritable majorité au sein du parlement européen et pour un vrai débat politique au moment de la constitution de la Commission européenne.” Il le disait dès hier soir sur les plateaux de télévision, “Dany le rouge”, devenu “Dany le vert”, compte bien faire fructifier ce score à travers le jeu des alliances : “Il y a une possibilité d’alliance au parlement européen entre des groupes autonomes pour justement mener un certaine politique et créer une majorité contre, par exemple, monsieur Barroso, lançait-il. – C’est ce que vous proposez ce soir ? l’interrogeait un journaliste. – C’est ce qu’on propose ce soir et qui va se faire et je crois qu’on peut avoir cette majorité.” Comme leurs homologues français, les verts allemands décrochent 14 sièges à Strasbourg. Le parti de Claudia Roth s’impose comme la troisième force politique d’Allemagne. Les verts arrivent même en tête aux municipales de Stuttgart.