DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Toujours l'incertitude sur le Traité de Lisbonne en Tchéquie et en Pologne

Vous lisez:

Toujours l'incertitude sur le Traité de Lisbonne en Tchéquie et en Pologne

Taille du texte Aa Aa

Lié à ces élections également, le sort du traité de Lisbonne… trois pays freinent toujours sa ratification. l’Irlande, la Pologne et la République Tchèque. En Allemagne, la cour constitutionnelle doit elle aussi donner son feu vert mais il ne s’agit là que d’une formalité. A Prague, le parlement a validé le traité mais le très eurosceptique président Vaclav Klaus doit encore le parapher… Toutefois il n’est pas le seul à manifester son opposition. Les libéraux de l’ODS de l’ancien Premier ministre Mirek Topolanek, arrivés en tête du scrutin avec un peu plus de 31% des voix, sont très divisés sur la question. Ils obtiennent 9 sièges, contre 7 pour les Sociaux-démocrates de Jiri Paroubek.

Même cas de figure en Pologne… Lech Kaczynski, le président, attend lui aussi, le “oui” irlandais pour signer le Traité de Lisbonne. son parti Droit et justice se place en deuxième position des élections (16 sièges), derrière le parti libéral Plateforme civique du premier ministre (Donald Tusk qui aura lui 24 députés à Strasbourg). L’ODS tchèque et le parti Droit et Justice polonais veulent d’ailleurs quitter le groupe PPE et former un nouveau bloc antifédéraliste à Strasbourg avec les conservateurs britanniques.