DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Roumanie : un eurodéputé d'extrême-droite interdit de sortie de territoire

Vous lisez:

Roumanie : un eurodéputé d'extrême-droite interdit de sortie de territoire

Taille du texte Aa Aa

Il se fait appeler Gigi. Gigi Becali, un personnage digne du showbiz, a décroché dimanche son siège d’eurodéputé sous la bannière du parti d’extrême-droite de la Grande Roumanie. Le hic, c’est qu’il ne peut pas quitter le pays. La justice a reconduit l’interdiction de sortie du territoire pour ce millionnaire mis en examen dans deux affaires.

“Si les gens ont voté pour que Becali aille au Parlement européen, 16% dans la seule ville de Bucarest, alors qu’est-ce que vous voulez ? Si vous n‘êtes pas d’accord avec ça, vous n’avez qu‘à voter à la place de tous les Roumains et boucler l’affaire”, a-t-il tonné dans une interview donnée depuis son palace. Ce fils de berger ayant fait fortune dans l’immobilier après la chute du communisme a été arrêté début avril, puis relâché peu après sous contrôle judiciaire. Il est accusé d’avoir séquestré trois hommes soupçonnés d’avoir volé sa voiture. Patron du club de foot Steaua Bucarest, il est aussi inculpé dans une affaire de corruption liée au Championnat national. Le scrutin européen a mobilisé moins de 28% des électeurs en Roumanie et l’extrême-droite a obtenu trois sièges.