DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : moins de solennité pour le dirigeant libyen

Vous lisez:

Italie : moins de solennité pour le dirigeant libyen

Taille du texte Aa Aa

C’est finalement dans une salle annexe et non dans l’hémicycle du Sénat italien que Mouammar Khadafi a fait son discours à Rome. L’opposition de gauche avait menacé de le boycotter et des élus de la coalition au pouvoir avaient même grincé des dents.

Le traité de l’amitié signé entre les deux pays l’an dernier est au coeur de cette première visite officielle du chef de l‘état libyen. Un traité qui solde les comptes de plus de 30 ans de colonisation italienne. Khadafi s’est dit satisfait de ce traité. Avant ce discours, le président du sénat a évoqué les divisions et blessures du passé entre les deux pays. “Un nouveau chapitre s’ouvre”, a-t-il ajouté. Il a également souligné le rôle de Khadafi en tant que président de l’Union africaine.. La veille, le chef du gouvernement Silvio Berlusconi louait “la profonde sagesse” du leader libyen. Une vision que ne partagent pas ces manifestants à Rome, qui voit en Khadafi un dictateur et qui appelle au respect des droits de l’homme.