DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premières exhumations de la guerre civile espagnole ordonnée par la justice

Vous lisez:

Premières exhumations de la guerre civile espagnole ordonnée par la justice

Taille du texte Aa Aa

Nous sommes dans la province de Zamora dans le nord-ouest de l’Espagne. Depuis lundi, les dépouilles de 8 personnes ont commencé à être exhumées sur instruction de la juge Tania Chico et avec l’aide de l’Association pour la récupération de la mémoire historique.

Hier matin, trois crânes ont été retrouvés. Il pourrait s’agir des restes d’agriculteurs fusillés en août 1936. Pour les familles, il s’agirait d’une vraie libération comme l’explique cette homme : “Aujourd’hui est un grand jour, car si nous retrouvons les restes de mon grand-père, nous pourrons les enterrer dans la tombe familiale aux côtés de son fils et de sa fille”. C’est le juge Baltasar Garzon qui est à l’origine de cette enquête inédite et controversée ouverte en 2008 sur la disparition de républicains espagnols pendant la guerre civile de 1936 à 1939 et la dictature qui a suivi de 1939 à 1975. Des disparitions qualifiées par lui-même de “crimes contre l’humanité” et qui ont réveillé les tensions et les antagonismes dans le pays marqué d’une main de fer par Franco pendant des décennies avant le retour de la démocratie à la fin des années 70.