DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Veille d'élection en Iran

Vous lisez:

Veille d'élection en Iran

Taille du texte Aa Aa

Dernière ligne droite dans la campagne présidentielle iranienne. Les électeurs se rendonrt aux urnes demain pour la présidentielle. Mahmoud Ahmadinejad briguera un second mandat.

Le chef de l’Etat doit faire face aux critiques de ses adversaires qui s’estiment muselés par le pouvoir. Peu importe pour les partisans d’Ahmadinejad qui l’accueillent en véritable héros. Là où il passe. ‘‘Je suis prêt à me battre pour Ahmadinejad, à perdre tout mon sang pour lui s’il le faut’‘, crie l’un d’entre eux. Construction d’hôpitaux ou de barrages, augmentation du nombre d‘étudiants, développement du nucléaire, c’est le bilan que Mahmoud Ahmadinejad veut mettre en avant dans des meetings où les femmes et les hommes n’ont pas le droit de se mélanger. Pour les adversaires d’Ahmadinejad, le compte n’y est pas. Les supporters de son principal opposant, Mir Hossein Moussavi, l’accusent d’avoir revu à la baisse les chiffres du chômage et de l’inflation à son profit. ‘‘Il faut arrêter l’inflation, arrêter de mentir au peuple. Le pays recule depuis 4 ans. Nous devons prendre en mains l’Iran par nous mêmes’‘, assure l’un d’eux. Les 3 candidats qui doivent affronter Ahmadinejad dénoncent également le vérouillage des médias. Ils ont refusé de s’exprimer à la télévision qui leur proposait entre 70 et 103 secondes pour faire valoir leurs vues. Alors que Mahmoud Ahmadinejad a lui obtenu un droit de réponse de 20 minutes pour répondre aux alégations de ses adversaires.