DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mobilisation sociale en baisse, fissure dans l'intersyndicale

Vous lisez:

Mobilisation sociale en baisse, fissure dans l'intersyndicale

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de défilés étaient organisés ce samedi à Paris et dans les grande villes, à l’appel de tous les syndicats. Une mobilisation contre la politique du gouvernement.

Apparemment, les cortèges ont rassemblé cinq fois, dix fois moins de monde que lors des défilés du Premier mai. Mais la CGT veut croire que le mouvement va se poursuivre. “Nous prendrons le temps d’analyser la journée d’aujourd’hui, sa participation, mais aussi ses limites, explique Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT. J’espère que nous continuerons à réfléchir et à travailler dans l’unité pour les autres rendez-vous et le travail que nous aurons à faire dans les prochaines semaines”. Globalement, l’opinion publique continue d’approuver ce mouvement. Mais l’unité syndicale affichée cet hiver dans les premières mobilisations commence à se fissurer. Ainsi Jean Claude Mailly, le leader de Force ouvrière (FO) met en garde. “A faire des manifestations à répétition, un moment donné, prévient-il, il va y avoir un phénomère d’usure. On va lasser les salariés”. Les responsables syndicaux seront reçus par le président français début juillet, afin de faire le point sur les mesures gouvernementales contre la crise. Si nouvelle manifestation il doit y avoir, ce sera après les vacances d‘été.