DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran : la rue conteste la réélection d'Ahmadinejad

Vous lisez:

Iran : la rue conteste la réélection d'Ahmadinejad

Taille du texte Aa Aa

La réélection controversée de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence iranienne a littéralement enflammé Téhéran.

Des milliers de sympathisants de son principal adversaire, le conservateur modéré Mir Hossein Moussavi, ont déferlé dans les rues de la capitale pour crier à la fraude et dénoncer la dictature. Des manifestations réprimées avec violence. Les témoins parlent de dizaines de blessés. Plusieurs responsables réformateurs ont été arrêtés. Dans sa première intervention télévisée depuis sa victoire, le président Ahmadinejad a qualifié le scrutin de “libre et sain”, et a rejeté les accusations de manipulation électorale. Les résultats officiels le créditent de près de 63 % des suffrages pour une participation de 85 %. “Les gens ne sont pas dupes et ne plieront pas face à ceux qui arrivent au pouvoir en trichant”, lui a répondu Mir Hossein Moussavi via son site internet. Le candidat déchu, qui revendiquait la victoire dès la clôture des bureaux de vote vendredi, a toutefois appelé ses partisans au calme, leur recommandant de s’abstenir de toute action violente. Ces manifestations sont les plus importantes depuis 10 ans en Iran. Pour tenter de les juguler, l’Etat a coupé le premier réseau de téléphonie mobile. Alors que la Syrie et les palestiniens du Hamas félicitaient Ahmadinedjad de sa victoire, l’Union européenne s’est déclarée préoccupée par les irrégularités et les violences.