DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe A H1N1 : les autorités britanniques tentent de rassurer après le premier cas mortel

Vous lisez:

Grippe A H1N1 : les autorités britanniques tentent de rassurer après le premier cas mortel

Taille du texte Aa Aa

La première personne qui a succombé en Europe à la grippe A H1N1 est une Ecossaise de 38 ans qui venait de mettre au monde un enfant. Elle était hospitalisée au Royal Alexandra Hospital à Paisley, dans le sud-ouest de l’Ecosse. Sa famille se dit complètement effondrée. Jacqueline Fleming avait accouché il y a deux semaines, soit trois mois avant la date prévue mais le bébé n’a pas été contaminé, selon les médias britanniques.

“Chaque décès est une tragédie, a déclaré Nicola Sturgeon, la ministre écossaise de la Santé. C’est triste mais il est important pour le public de mettre l’accent sur le fait que la mort de cette patiente ne veut pas dire que le virus devient plus dangereux.” Le Royaume-Uni est le pays européen le plus touché par le virus A H1N1 avec 1260 cas confirmés dimanche, dont environ 500 en Ecosse. L’Organisation mondiale de la santé a officiellement décrété l’alerte pandémique jeudi dernier. Les regards se tournent également vers la production d’un vaccin. Les laboratoires internationaux se sont lancés dans une course contre la montre. Un groupe pharmaceutique a déjà annoncé des essais cliniques sur des patients d’ici le mois de juillet.