DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des manifestations inédites dans l'histoire de l'Iran moderne

Vous lisez:

Des manifestations inédites dans l'histoire de l'Iran moderne

Taille du texte Aa Aa

L’Iran na pas connu telle agitation depuis des décennies. En quatre jours, la contestation populaire du résultat de l‘élection présidentielle a atteint un niveau inédit. A tel point que les autorités iraniennes ont interdit aux médias de couvrir les manifestations interdites, comme celles d’hier et d’aujourd’hui en soutien à Mir Hossein Moussavi.

Le président du Parlement a répondu aux nombreuses critiques internationales et aux soupçons de fraude électorale en expliquant que les Occidentaux et l’Union européenne feraient mieux de s’occuper de leurs crises internes au lieu de critiquer de façon précipitée le processus électoral iranien. Les puissances européennes et occidentales se retrouvent dépourvues de réels moyens de pression, d’autant que Mahmoud Ahmadinejad, réélu officiellement avec 63 % des voix, a le soutien du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, des forces de l’ordre et de l’armée. Mais l’ampleur des manifestations ne pourra pas rester sans effet, selon Riad Maasaas, chef du service arabe d’euronews : “Ces manifestations et contre-manifestations dans les rues iraniennes reflètent une scission aigüe entre les réformistes qui exigent des réformes et du changement et les conservateurs qui veulent préserver les principes de la Révolution. Le régime, en exerçant des pressions sur les chefs réformistes, cherche à mettre un terme à la violence qui pourrait dégénérer. Quoi qu’il en soit, ces évènements laisseront des séquelles profondes qui apparaîtront d’une manière ou d’une autre. La plus probable sera d’obliger le régime des mollahs à s’ouvrir”. Le Conseil des Gardiens de la Constitution, qui avait dans un geste de bonne volonté accepté un recours de l’opposition, a définitivement écarté aujourd’hui toute possibilité d’annulation du scrutin.