DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran: les pro-Moussavi appellent à de nouvelles manifestations après la mort de civils

Vous lisez:

Iran: les pro-Moussavi appellent à de nouvelles manifestations après la mort de civils

Taille du texte Aa Aa

De nouvelles scènes de violence se sont déroulées dans les rues de Téhéran. La nuit a été émaillée d’incidents: motos, poubelles et pneus incendiés, échauffourées avec les forces de l’ordre… Et l’opposition entend à nouveau manifester aujourd’hui pour contester les résultats de l‘élection présidentielle.

Pacifiques, les rassemblements d’hier ont viré au drame lorsque des manifestants ont voulu pénétrer dans les locaux de la milice islamique des bassidj, une unité paramilitaire au service du guide suprême l’ayatollah Khamenei. Selon un photographe iranien, un homme a été tué d’une balle dans la tête et plusieurs autres blessés. Ce mardi matin, la radio officielle d’information iranienne, faisait état de sept morts parmi les civils: “ des voyous qui voulaient attaquer un poste militaire et vandaliser des équipements publics près de la place Azadi”. Depuis ce week-end, l’Iran est le théâtre des manifestations antigouvernementales les plus importantes et les plus violentes jamais vues depuis la révolution islamique, il y a 30 ans. L’adversaire de Mahmoud Ahmadinejad, Mir Hossein Moussavi, s’est vu porter par des centaines de milliers de sympathisants. Au milieu de la foule, il a déclaré que “ses concitoyens avaient droit au respect, au respect de leurs votes et de leurs droits”. Il s’est aussi dit “prêt à payer le prix, quelqu’il soit, de son combat contre les irrégularités”. Mir Hossein Moussavi, conservateur modéré, a également reçu le soutien d’un autre candidat malheureux à la présidentielle, le réformateur Mehdi Karroubi, qui s’est joint à la marche. Le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, aurait demandé qu’une enquête soit diligentée sur le déroulement de l‘élection présidentielle.