DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran vit toujours au rythme des manifestations post-électorales

Vous lisez:

L'Iran vit toujours au rythme des manifestations post-électorales

Taille du texte Aa Aa

Ce mercredi, de nouveaux rassemblements sont annoncés, les uns pour défendre Ahmadinejad, les autres pour soutenir son principal opposant.

Hier, Mir Hossein Moussavi, candidat malheureux à la présidentielle avait pourtant appelé ses partisans à ne pas défiler, pour éviter des accrochages meurtriers comme la veille. Mais des milliers de personnes se sont quand même retrouvées à Téhéran, ainsi que dans plusieurs villes de province. Aucune violence n’a été signalée. Autre rassemblement, hier, celui des supporteurs d’Ahmadinejad. L’occcasion pour eux, de témoigner leur soutien au président, mais aussi de fustiger l’attitude jugée hostile des pays occidentaux. Dans les coulisses, certains s’activent pour essayer de trouver une issue à ce bras-de-fer. Ainsi, Ali Akbar Mohtashamipour, représentant de Mir Hossein Moussavi. Il propose la formation d’une commission composées de personnalités dans lesquelles les gens ont confiance. Et cette commission selon lui, serait chargée d’enquêter sur les irrégularités signalées à l’occasion du scrutin. Autre prise de position, celle de l’Ayatollah Ali Khamenei, Guide suprême de la révolution. A l’issue d’une rencontre avec des délégués des quatre candidats à la présidentielle, il s’est déclaré pour un recomptage partiel des voix, si nécessaires. Cela constitue une volte-face importante. Dimanche, Ali Khamenei avait salué l’annonce de la victoire d’Ahmadinejad.