DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'attentat de Karachi est-il lié à un contentieux franco-pakistanais ?

Vous lisez:

L'attentat de Karachi est-il lié à un contentieux franco-pakistanais ?

Taille du texte Aa Aa

C’est désormais la piste privilégiée par les avocats des familles des 14 personnes tuées dans ce bus le 8 mai 2002. Parmi elles : 11 techniciens et ingénieurs français de la DCN, la Direction des constructions navales, qui travaillaient à la construction de sous-marins vendus par la France.

Selon Maître Olivier Morice, avocat des victimes françaises, “au plus haut niveau de l’Etat français, on sait depuis 2002, qu’il ne s’agît pas du tout de la piste d’Al Qaeda, mais qu’il s’agît d’un problème lié au non versement de commissions pour assécher des réseaux de financement, et que à titre de représailles, et bien les Français ont été tués au Pakistan.” En 94, la France versait au Pakistan des commissions, légales à l‘époque, pour s’assurer ces contrats. Mais voilà, une partie de cet argent aurait été renvoyé en France pour financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur, alors premier ministre.

Dès son arrivée à l’Elysée en 95, Jacques Chirac avait ordonné l’arrêt des règlements au Pakistan pour couper les financements de son rival. Nicolas Sarkozy, ex-ministre du budget d’Edouard Balladur et son directeur de campagne, a qualifié hier cette piste de fable.