DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les basidji, hantise des manifestants iraniens


Iran

Les basidji, hantise des manifestants iraniens

Si les manifestants iraniens craignent la police, c’est surtout des basidji qu’ils doivent se méfier. C’est cette milice de volontaires islamiques qui a attaqué dernièrement l’université de Téhéran, tuant quatre étudiants, selon des témoins, et saccageant les locaux. Ce sont ces mêmes basiji qui seraient impliqués dans la fraude électorale dénoncée par l’opposition. Ils auraient pris le contrôle des terminaux de totalisation des votes, et fait disparaître des urnes.

La milice basidji, créée après la révolution islamique de 1979, est composée de volontaires : 90 000 hommes et femmes, des civils pour la plupart, mais elle peut mobiliser jusqu‘à un million de personnes. Des volontaires fidèles au président Ahmadinejad, ancien membre des Gardiens de la révolution. Les basiji sont directement sous les ordres de ce corps d‘élite de la république islamique, étroitement lié au guide suprême l’ayatollah Khamenei.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'influence du guide suprême en jeu en Iran