DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran : au moins 10 morts samedi

Vous lisez:

Iran : au moins 10 morts samedi

Taille du texte Aa Aa

Samedi, ils étaient déjà des milliers à braver l’interdiction de manifester, à Téhéran et dans les grandes villes du pays. Dans la capitale, la police, épaulée par la milice bassidj, a ouvert le feu sur la foule. La télévision d’Etat parlait ce dimanche de 10 morts et d’une centaine de blessés. Mais selon des témoins, le bilan serait beaucoup plus lourd.

De son côté, la police dit déplorer 400 blessés dans les rangs des forces de l’ordre. Plusieurs bassidjis, réputés pour leur violence, ont été pris à parti par les manifestants et leurs motos ont été incendiées. De nombreux manifestants ont été interpellés. Parmi eux Fazeh Rafsandjani, la fille de l’ancien président iranien connu pour son pragmatisme et son hostilité à Mahmoud Ahmadinejad, ainsi que quatre autres membres de sa famille. Selon Reporter sans frontières, 33 journalistes et cyberdissidents iraniens seraient désormais incarcérés dans le pays. Signe que le régime conservateur n’est pas prêt à lâcher du lest, la télévision d’Etat a qualifié les manifestants de terroristes et d‘émeutiers et les a accusés d’avoir mis le feu à une mosquée, à deux stations services et à un poste militaire.