DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La future présidence suédoise de l'Union veut accélérer les négociations d'adhésion avec la Turquie

Vous lisez:

La future présidence suédoise de l'Union veut accélérer les négociations d'adhésion avec la Turquie

Taille du texte Aa Aa

A huit jours de l’ouverture de la présidence suédoise de l’Union européenne, le ministre des affaires étrangères du royaume Carl Bildt a présenté son programme. L‘épineuse question de l’adhésion de la Turquie ne pourra être évitée dans les six prochains mois. Carl Bildt a d’ailleurs clairement rappelé qu’il y était favorable. Il espère que de nouveaux chapitres de négociations pourront être ouverts prochainement.

“Certains ont explicitement mené campagne contre l‘élargissement, contre la Turquie et, parfois même contre les musulmans, a-t-il regretté. Nous vivons tous en démocratie, c’est l’une des forces de l’Union européenne. L‘élargissement est un sujet qui mérite un débat public. Je ne partage évidemment pas certaines opinions qui ont été exprimées mais c’est ainsi. “ Premier visé, le président français Nicolas Sarkozy qui préfère un partenariat privilégié avec la Turquie plutôt qu’une adhésion pure et simple. Pour marquer son désaccord avec la Suède sur cette question, le chef de l’Etat français aurait même annulé une visite à Stockholm prévue au début du mois. Au menu de la présidence suédoise figureront aussi en bonne place la préparation du sommet sur le climat qui aura lieu fin décembre chez le voisin danois ainsi que l‘élaboration d’un plan stratégique pour la mer baltique.