DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crash Airbus A330 : le Bureau Enquête et Analyse reste prudent sur une éventuelle localisation des boîtes noires

Vous lisez:

Crash Airbus A330 : le Bureau Enquête et Analyse reste prudent sur une éventuelle localisation des boîtes noires

Taille du texte Aa Aa

Crash de l’Airbus A330, le signal émis par les boîtes noires a-t-il été repéré? Selon des sources non officielles, les bâtiments de la Marine Française auraient capté un faible signal émis par les balises. Les boîtes noires ne disposent plus que d’une autonomie d’une huitaine de jours. L’information a été donnée ce matin par la rédaction en ligne du journal Le Monde. Toutefois, très prudents, Air France et le Bureau d’Enquête et d’Analyse (BEA) ont indiqué de leur côté que les boîtes noires n’avaient pas été localisées.

Selon des spécialistes cités par Le Monde, les recherches sont rendues très difficiles par le relief sous marin très tourmenté dont les fonds avoisinent les 5.000 mètres de profondeur. Seul le Nautile de l’Ifremer, sous-marin de poche possédant des bras articulés, sera à même de récupérer les boîtes noires lorsqu’elles auront été précisément localisées. Le vol Air France 447 reliant Rio de Janeiro à Paris s’est abîmé dans l’Océan Atlantique le 1er juin avec 228 personnes à son bord.