DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les ministres de la pêche de l'Union mettent le cap sur l'aquaculture

Vous lisez:

Les ministres de la pêche de l'Union mettent le cap sur l'aquaculture

Taille du texte Aa Aa

Il faut développer l’aquaculture. C’est le credo proclamé à Luxembourg ce mardi par les ministres de la pêche de l’Union. L’objectif est double : soulager les espèces sauvages surexploitées de poissons et crustacés et satisfaire un fort appétit des consommateurs qui oblige l’Union à importer en grandes quantités.

Les Etats membres demandent à la Commission de formuler des propositions concrètes d’ici la fin de l’année. La Chine représente à elle seule 70 % de la production aquacole mondiale. L’Europe doit donc défendre ses positions notamment la France avec ses élevages de huîtres et de moules mais aussi l’Espagne, l’Italie ou le Royaume-Uni. Le plan suscite déjà l’inquiétude des écologistes qui soulignent les effets négatifs de l’aquaculture sur les écosystèmes en raison notamment des déjections de poissons et de l’utilisation de produits chimiques.