DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France divisée sur la question de la burqa

Vous lisez:

La France divisée sur la question de la burqa

Taille du texte Aa Aa

Ce mardi l’Assemblée nationale a annoncé la création d’une mission d’information parlementaire sur le port du voile intégral. Une mission voulue par le Président Sarkozy et saluée par Silhem Habchi de l’association Ni Putes Ni Soumises : “C’est le symbole du fascisme, de l’oppression des femmes, de la talibanisation de la religion”.

Un avis qui n’est pas partagé par certains Français, hostiles à une quelconque législation en la matière. A l’image de ce Parisien qui explique : “La burqa, ça n’a rien à voir avec la religion, c’est culturel. Donc imaginez quelqu’un qui vient de l‘étranger avec la burqa, vous allez lui dire “non, vous n’avez pas le droit d’entrer en France” ? Les représentants de la communauté musulmane française n’apprécient guère la création de cette mission parlementaire qui commencera ses travaux en juillet. “A travers cette tentative de juguler cette liberté individuelle, est-ce qu’on est pas, une fois de plus, en train de stigmatiser notre religion ?”, s’interroge Chems-Eddine Hafiz, avocat de la Mosquée de Paris. Les 32 députés appelés à se prononcer sur la question ont six mois pour rendre leur rapport. Une fois n’est as coutume, l’initiative du président a reçu l’appui d’une partie de l’opposition.