DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Consommation et production de drogues dures en régression selon l'ONU

Vous lisez:

Consommation et production de drogues dures en régression selon l'ONU

Taille du texte Aa Aa

L’Organisation des Nations unies contre la drogue et le crime a rendu un rapport quelque peu optimiste hier à Vienne.

En cause, notamment, un recul de 19% des surfaces de culture de l’opium en Afghanistan. Explications du directeur de l’organisation : “Le marché des trois principales drogues – cocaïne, héroïne ou plus largement les opiacés, et cannabis – tend à décliner que ce soit en matière de consommation, de trafic ou d’addiction”, explique Antonio Maria Costa. Si la production de cocaïne a chuté de 28% en Colombie, la Marijuana reste la drogue la plus consommée du globe. Sa consommation se stabilise mais les concentrations de THC, sa substance active, ont doublé en 10 ans. “La consommation de cannabis est très importante, surtout en cas de consommation périodique. Mais certains estiment que la consommation tend à se stabiliser. Dans certains pays, notamment les Etats européens, la consommation décline.” Plus préoccupant, la production de drogues synthétiques telles que les amphétamines a pris une dimension industrielle dans la région du Mékong, en Asie du sud-est.