DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le mouvement de protestation en Iran est-il en train de s'essouffler?

Vous lisez:

Le mouvement de protestation en Iran est-il en train de s'essouffler?

Taille du texte Aa Aa

Le quadrillage massif de Téhéran empêche tout rassemblement durable et les autorité poursuivent le démantèlement de ce qu’ils considèrent comme les réseaux derrière les manifestations de l’opposition.

Ainsi au moins 140 politiciens, universitaires, étudiants et journalistes ont été mis sous les verrous depuis le début des troubles Le grand Ayatollah iranien dissident Hossein Ali Montazeri a averti que si la répression des manifestations se poursuivait, elle pouvait faire tomber le gouvernement. Des images de violences font encore parfois surface sur internet sans qu’il soit possible de clairement les dater. Le dirigeant suprême de l’Iran, l’Ayatollah Ali Khamenei a averti de son côté qu’il ne tolérerait plus les protestations de l’opposition. Le réformateur Mehdi Karroubi a repoussé d’une semaine la cérémonie prévue à la mémoire des personnes mortes aux cours manifestations contre la réelection d’Ahmadinejad à la présidence. Quant à Mir Hossein Moussavi, il garde le contact avec ses partisans au travers d’internet.