DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Madrid et Paris veulent mettre l'ETA à genoux.


Espagne

Madrid et Paris veulent mettre l'ETA à genoux.

Les arrestations en Espagne et en France se sont multipliées depuis le début de l’année. Ainsi ce matin deux membres présumés de l’organisation séparatiste basque ont été arrêtés dans le Val de Marne en France. Selon Madrid, ils seraient responsables de la structure chargée de répérer les cibles d‘éventuels attentats.

Plus tôt dans la semaine, trois membres présumés d’un commando terroriste ont été interpellés au Pays Basque espagnol. Les policiers ont aussi saisi 75 kg d’explosifs. C’est le troisième commando démantelé par les autorités avant qu’il ne puisse passer à l’action. Les spécialistes assurent que cette étroite coopération entre la France et l’Espagne a fait perdre beaucoup de terrain à l’ETA attaquée sur tous les fronts. L’organisation frappe toujours mais avec moins d’intensité. De plus les attentats perpétrés aux Pays Basque comme celui du 19 juin divise les militants. C’est ce qui semble avoir poussé l’organisation à définir une feuille de route. Les membres de l’‘ETA y jurent de ne pas renoncer à la lutte armée mais envisagent tout de même de proclamer une trêve au seul Pays Basque a révélé la télévision publique espagnole au terme d’une longue enquête. Toutefois la grande majorité des membres de l’ETA reste en faveur de la ligne dure. Madrid exclut toute nouvelle négociation tant que l’ETA n’aura pas renoncé à la violence.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentat