DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nabih Berri, réélu à la tête du Parlement libanais

Vous lisez:

Nabih Berri, réélu à la tête du Parlement libanais

Taille du texte Aa Aa

Le Liban oeuvre pour sa reconstruction politique, trois semaines après les législatives. La majorité sunnite antisyrienne s’est mise d’accord avec l’ensemble des courants religieux pour reconduire à la tête du Parlement un chiite prosyrien allié du Hezbollah, en dépit de la défaite du parti de Dieu lors du scrutin.

A 71 ans, Nabih Berri, chef du Amal “le mouvement des déshérités” prendra donc place au perchoir pour la 5e fois consécutive. Nabih Berri : “j’invite les Libanais et moi-même à tirer profit de ce contexte de développement régional et international favorables afin de consolider la paix et la stabilité au Liban”. Nabih Berri occupe ce poste depuis 1992. Ses détracteurs lui reprochent son clientélisme et d’avoir refusé de convoquer des séances parlementaires pendant un an et demi après la démission en 2006 des cinq ministres chiites de l’opposition. C’est donc bien par souci du respect de la tradition libanaise que les chiites obtiennent la tête du Parlement. Cette élection “consolide l’unité nationale et préserve la paix civile”, a commenté Saad Hariri. Le fils de l’ancien premier ministre sunnite Rafik Hariri, assassiné en 2005, devrait donc logiquement suivre les traces de son père et prendre la tête du gouvernement libanais.