DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections législatives: l'Albanie joue son "avenir européen"

Vous lisez:

Elections législatives: l'Albanie joue son "avenir européen"

Taille du texte Aa Aa

Plus de 3 millions d‘électeurs albanais devraient se rendre aux urnes demain pour élire les 140 députés du Parlement. Cette élection sonne comme un test un test d‘évaluation du degré de maturité démocratique de ce pays des Balkans désireux d’intégrer l’union européenne.

La bataille s’annonce serrée entre le Partis démocratique d’Albanie (PDA) de centre-droit, de l’actuel premier ministre Sali Berisha et l’opposition socialiste conduite par Edi Rama, le maire de la capitale Tirana. Berisha a fait campagne sur ses dernières réussites: l’entrée dans l’OTAN et la candidature de son pays à l’adhésion à l’Union européenne. De son côté, l’opposition joue la carte du détournement de fonds et accuse son rival d’enrichissement personnel et de népotisme. Après une décennie de forte expansion, le Fonds Monétaire International prévoit une chute spectaculaire de la croissance du pays cette année. Si les deux partis sont donnés au coude à coude dans les sondages ils ont plus ou moins le même programme: lutte contre la pauvreté, augmentation des salaires, création d’emplois et genéralisation de l’assurance maladie. La campagne a été émaillée de quelques incidents qui ont fait deux morts dans les provinces. Environ 400 observateurs étrangers seront présents dans le pays pour contrôler le bon déroulement des votes.