DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nouveau Premier ministre Saad Hariri suscite l'espoir parmi la population du Liban

Vous lisez:

Le nouveau Premier ministre Saad Hariri suscite l'espoir parmi la population du Liban

Taille du texte Aa Aa

Certains estiment que sa nomination hier constitue un nouveau départ dans un pays marqué ces quatre dernières années, par l’instabilité politique, les contradictions internes et les violences. Selon un Libanais, “tout ce que m’importe, c’est que ce pays puisse vivre. Les gens doivent pouvoir vivre honnêtement.”

D’autres saluent le gouvernement d’union nationale que Saad Hariri compte former: “ceux qui veulent en faire partie, il faut les accepter”, d’après une Libanaise. “Tout ce qu’on veut, c’est la paix, dit-elle. On est fatigué, on pourrait simplement vivre, on est dans un pays touristique, pas dans une zone de guerre.” Depuis la victoire de son camp aux législatives le 7 juin et sa désignation par le président Michel Sleimane, Saad Hariri tient un discours d’ouverture. Le fils du dirigeant assassiné Rafic Hariri dit vouloir intégrer l’opposition dans son gouvernement, et notamment les chiites du Hezbollah, tout en donnant satisfaction à sa propre majorité anti-syrienne et à ses alliés. Des négociations délicates l’attendent, une fois passée l’euphorie de la nomination.