DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président du Honduras détenu par l'armée

Vous lisez:

Le président du Honduras détenu par l'armée

Taille du texte Aa Aa

Au Honduras, l’assaut lancé par des dizaines de militaires a porté ses fruits malgré les protestations. Ils ont arrêté dans sa résidence de Tegucipalpa, leur président: Manuel Zelaya. Des coups de feu auraient été tirés lors de l’opération. On ignore s’ils ont fait des victimes. D’après un responsable du gouvernement, le chef de l’Etat hondurien aurait été emmené dans une base de l’armée de l’air où il serait détenu.

Derrière ce soulèvement: des militaires hostiles au projet de Manuel Zelaya de réformer la Constitution en vue de lui permettre de briguer un deuxième mandat. Les Honduriens étaient d’ailleurs appelés à se prononcer sur ce projet lors d’une consultation ce dimanche. Le chef de l’Etat avait décidé de maintenir le vote malgré l’opposition de l’armée, du Parlement et de la Cour suprême. Il y a quelques jours, le président avait limogé le chef d‘état-major des forces armées qui avait refusé de l’aider à organiser le référendum. Dans ce contexte, les partisans de Manuel Zelaya s‘étaient eux-même chargé de l’organisation du scrutin. Le président du Vénézuéla Hugo Chavez, allié de son homologue hondurien, a dénoncé “un coup d’Etat.” Il a appelé Barack Obama à se prononcer sur les évènements.