DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des conflits familiaux freinent l'intégration du groupe automobile Porsche/Volkswagen

Vous lisez:

Des conflits familiaux freinent l'intégration du groupe automobile Porsche/Volkswagen

Taille du texte Aa Aa

Le constructeur de luxe allemand Porsche a rejeté l’offre de sa filiale Volkswagen pour une fusion des deux groupes. Porsche, en difficultés financières, vit des tensions familiales qui suscitent des désaccords, notamment entre Wendelin Wiedeking qui veut sauvegarder l’indépendance de Porsche et son poste de Pdg et Ferdinand Piech co-propriétaire de Porsche et président du conseil de surveillance de Volkswagen. On le voit, les conflits familiaux ne sont jamais simples. Actuellement Porsche détient 51% du capital de Volkswagen mais cet investissement a plongé Porsche dans une impasse financière. Selon la presse allemande Volkswagen a présenté un projet de participations croisées entre les deux groupes devant aboutir à leur fusion. Selon ce projet, le premier constructeur européen rachèterait 49,9% des activités automobiles de Porsche son première actionnaire qui détient actuellement 51% de Volkswagen.