DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Madoff, de la réussite à l'échec : un mélange de confiance et de mystère

Vous lisez:

Madoff, de la réussite à l'échec : un mélange de confiance et de mystère

Taille du texte Aa Aa

Le magazine “New York faisait sa “Une” du mois de mars avec le visage de Madoff maquillé en Joker de Batman et qualifié de “Monstre”. L’homme a floué pendant trois decennies des centaines de clients à travers le monde en mettant en place un système dit “schéma de Ponzi” du nom de l’un de ses prédecesseurs dans les années 20 : un système de cavalerie financière consistant à rémunérer le capital déposé par les investisseurs avec l’argent des nouveaux clients. Les intérêts versés représentaient de 10 à 12%. L’ancienne coqueluche du Nasdaq a avoué n’avoir jamais investi un seul dollar des sommes reçues.

Le système a fonctionné jusqu’au jour où les demandes de retrait se sont multipliées avec la crise de l’automne 2008 et oú il n’a plus été capable d’y faire face. En tous cas pendant des années, Bernard Madoff a su créer un mélange irrésistible de succès, de confiance et de mystère. Célébrités mondiales : littérature, show biz, sports mais aussi des banques, des entreprises, des fondations et des associations ont été victimes de Madoff. Un cabinet d’avocats espagnols a estimé qu’au moins 3 millions de personnes pourraient s’avérer être les victimes directes ou indirectes de l’escroquerie. De simples retraités comme le couple Sinkin qui vit en Floride, ont également perdu leurs économies dans cette faillite frauduleuse. “On parle de ces années comme étant les années dorées, celles où vous partiez en retraite en essayant de profiter de la vie et tout à coup vos économies s’envolent en 48 heures”. Les pertes de l’empire Madoff se montent à 9,2 milliards d’euros, la fraude potentielle étant estimée à 46 milliards d’euros. Pour l’instant, 850 millions d’euros ont été restitués aux victimes grâce à la vente de trois propriétés de luxe à Palm Beach en Floride, Long Island dans l’Etat de New York et Manhattan ainsi que d’autres biens. Le nombre des victimes et le montant estimé de la fraude font de Madoff l’auteur de la plus grande escroquerie financière connue de tous les temps.